Historique de l’association

C’est en mai 2007, à l’initiative d’Etienne Champion, que l’association des Créateurs de Masques voit le jour : 31 sculpteurs, connus ou inconnus, décident alors de tenter l’aventure de se regrouper pour faire mieux connaître le masque de scène. Un même constat les anime : « Certitude de s’inscrire dans une histoire longue et riche, dans une géographie foisonnante et pourtant sentiments un peu amers d’une création en pointillé, marginalisée ou en déshérence, en tout cas peu présente dans les théâtres français et mal connue des praticiens de la scène », écrivait ainsi Francis Debeyre.

 

Erhard Stiefel et Etienne Champion sont élus président et secrétaire de l’association. Ses statuts fixent deux objectifs :

 

–  « Favoriser et développer la création, la diffusion, la connaissance et la pratique du masque de théâtre et de spectacle vivant par tous les moyens possibles… »

 

 –  « Défendre le métier de créateur de masque et favoriser sa reconnaissance. »

 

Pour ce faire, l’association met en route plusieurs chantiers d’exploration et de médiatisation : en initiant des échanges entre praticiens de la scène autour d’un thème (« l’œil et le masque » chez Jean-Marie Binoche en 2008, création d’un masque pour le personnage de Richard III de Shakespeare par vingt sculpteurs en 2009 et essai sur scène). En lançant le projet d’une revue Les Cahiers du Masque, dont le N°1 sortira en juin 2009 (plus de 800 exemplaires diffusés à ce jour), dont l’ambition est « de servir de lien entre les sculpteurs de masques, mais aussi avec le cercle proche des comédiens, danseurs, mimes, metteurs en scène… et celui encore plus vaste des amateurs et des curieux ».

 

Lors de l’assemblée de juin 2012, l’association décide de s’ouvrir non seulement aux sculpteurs mais à tous les partenaires de l’art du masque, quels qu’ils soient : acteurs, metteurs en scène, chercheurs, poètes et passionnés… l’association n’est pas un courant artistique mais, au contraire, un espace de rencontres riche de la diversité des profils et des pratiques qui la composent. 

 

Luc Laporte est élu président en 2012 et reconduit en 2013. Les actions entreprises par l’association sont alors regroupées de façon plus systématique en cinq catégories, animées chacune par une équipe d’adhérents :

–        Les Rencontres publiques annuelles : deux jours d’échanges et d’expérimentations autour d’un thème (« Le Masque neutre » en 2012 au théâtre de L’Echangeur à Bagnolet, « Les Dramaturgies du masque » en 2013 à La Nef à Pantin, les « traditions » les 29 et 30 novembre 2014 à La Maison de l’Arbre-Armand Gatti à Montreuil ( voir rubrique Activités).

–        Les Rencontres « Mains dans la glaise » : deux jours de sculpture partagée, à la Toussaint et à la Pentecôte. Après Richard III et Pulcinella (2008 et 2009), ce sera le masque neutre (2012), le Père Ubu (2013), puis la Mère Ubu (2013) sculptée à plusieurs, et les 8 et 9 juin 2014, la sculpture d’un masque à partir d’un portrait photographique choisi collectivement (voir rubrique Activités).

–        Les Rencontres Plateau : une demi-journée pour croiser sur scène nos expériences et ouvrir d’autres perspectives sur le théâtre de masque. Plus de dix séances ont eu lieu en 2013-14  (voir rubrique Activités). thème d’ensemble programmé pour 2014-15 : travailler sur la problématique de la rencontre de plusieurs masques sur scène).

–        Le nouveau site LesCréateursdemasques.fr, avec un espace réservés aux adhérents de l’association (et une fiche personnalisée pour chaque membre), mais qui s’adresse aussi à tous les professionnels ou amateurs qui cherchent des informations, veulent faire des suggestions, voire adhérer à l’association et pouvoir faire ainsi partie des équipes en charge d’une action ou d’un dossier.

–        La Revue Les Cahiers du Masque, dont le N°2 paraît en 2014 . Trois autres numéros centrés sur les thèmes des Rencontres publiques annuelles sont en préparation.(voir la rubrique Cahiers du Masque)

Comme chaque année, l’assemblée générale annuelle de l’association se tiendra le matin du deuxième jour des Rencontres 2014, le 30 novembre, pour procéder à l’élection du Bureau, mais surtout permettre à tous ceux qui le souhaitent d’y assister et de pouvoir participer aux débats.

 

Photo prcdente
Photo suivante